La Bible est une carcasse de lion

Essai de Geneviève Roubaud : La Bible est une carcasse de lion

Faire se produire quelque chose, c'est aussi rendre lisible un phénomène. On quitte ainsi aisément le monde des prodiges et miracles pour lire et donc, organiser les signes que l'on voit et dont on veut deviner le sens. C'est vivre en regardant le monde en ce qu'il fait des signes à l'homme, et l'homme en agence les figures. C'est la même démarche dans le Yi-King et dans l'astrologie. Ici on passe des rituels divinatoires à une organisation rationnelle. C'est une initiation qui rend autonome et fait sortir du domaine religieux. Le tout est de savoir si le sens est à priori ou si on le tire de l'invisible en lisant, à postériori, les signes de la coupole céleste au dessus du berceau de naissance.

Précédent
suivant
Extrait
Commander